CABRIS – 16 Mars 2020


Cabris / lundi, mars 16th, 2020


Les résultats des élections d’hier sont connus à Cabris. Ils peuvent surprendre. Ils surprennent.

1- COMMENT LES EXPLIQUER ?
Avec sérénité nous devons essayer de comprendre. Cela est difficile. Une lecture collégiale est nécessaire ainsi que la recherche des variables explicatives ; écarter le bouc émissaire.
Étape première dans l’intérêt de tous.

2- QUE FAIRE ?
Outre un scénario d’annulation, deux grandes options existent ;
SOIT nous entrons dans une logique vainqueur/vaincu à court terme et ensemble nous échouerons.

SOIT dans le respect, nous osons nous écouter et travailler ensemble. Si cette option courageuse et digne n’a que peu de probabilités de se réaliser, il convient de la valoriser. Elle est selon moi à terme la seule issue pour servir le village et ainsi, chacun.

LE politique est pour moi primordial. Je refuse la position en termes de LA politique avec ses jeux de pouvoir, ses rumeurs, ses revanches qui mutilent notre vie en commun.

Dans cet esprit de respect et d’écoute -j’insiste- de courage, je maintiens mes propositions.

3- PROPOSITIONS
Selon moi, j’insiste, Cabris est en danger dans son développement économique social et culturel.
Cabris est confrontée à une troisième renaissance.
La première est venue d’Italiens qui ont refondé notre village après la peste. Je leur rends hommage.
La seconde –au XXe siècle– nous la devons aux intellectuels et aux artistes qui ont résidé dans notre village. Ils ont contribué à la reconnaissance de Cabris. Certains les nommaient les intellectuels fatigués. Sourire. Si nous étions par exemple Marie de Saint-Exupéry, Antoine de Saint-Exupéry, André Gide, Georges Friedman et tant d’autres !!! Je leur rends
hommage. Grâce à eux aussi, je suis fier de résider à Cabris.
La troisième renaissance ne peut venir que d’habitants de Cabris. Elle est protéiforme. Elle se traduit aussi par des actions modestes comme le village aux sept fontaines ou encore chaque année par quelques jours de travail offert au village par des habitants. Elle implique une animation originale et diverse. Elle exige de relier et de dynamiser espace, temps, histoire, culture, patrimoine, social et économie. Il convient aussi de relier en permanence village centre et quartiers. Pour cela, le choix si possible par les habitants de correspondants est excellent. Il peut en résulter une commission extra municipale. Par ailleurs une charte du village est une contribution à ne pas négliger la mise en valeur du village et une ardente obligation.


Que chaque habitant soit de plus en plus fier d’habiter le village. Ou cette troisième renaissance a lieu, ou le village va aller vers sa propre non-reconnaissance avec toutes les conséquences qui en résultent.

Jules Verne a dit : «  Tout ce qui s’est fait de grand dans le monde s’est fait au nom d’espérances exagérées ». J’ajouterai, toujours avec lucidité, audace et ténacité.
Contre vents et marées, je travaillerai à cette troisième renaissance même si en retour il n’y a pour moi aucune reconnaissance.

Michel Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 + 13 =