Emission du 29 octobre 2014 YASMINA KHADRA


Emission / mercredi, octobre 29th, 2014

Émission animée par Michel Bernard

YASMINA KHADRA
Du DÉSERT au MONDE

Yasmina KHADRA, l’un des grands écrivains francophones contemporains, l’une des grandes voix de la francophonie et du monde arabe contemporain.

Oui, Agora Côte d’Azur, radio locale de qualité, reçoit aussi, là par notre émission Paroles d’Écriture, de telles personnalités.

Outre cette émission, je vous conseille de visiter son site officiel, fort bien présenté et riche en informations. https://www.facebook.com/yasminakhadraofficielle

Né d’un père infirmier et d’une mère nomade, Mohamed MOULESSEHOUL entre dans une école militaire à 9ans. Après l’armée, il se consacre à la littérature sous les pseudos de Yasmina Khadra et du commissaire LLOB.

Le pseudonyme féminin résulte d’une belle histoire avec sa femme. Affronté à la censure militaire, sa femme se porte volontaire pour signer un contrat d’édition. Elle lui dit cette phrase si intense : Tu m’as donné ton nom pour la vie, je te donne le mien pour la postérité.

Près de quarante ouvrages et des prolongements au cinéma, au théâtre, en bandes dessinées, en chorégraphie et en théâtre de marionnettes

Traductions dans de nombreuses langues et parfois sans que l’auteur le sache au départ.

Son dernier livre, Qu’attendent les singes ?, Casbah Éditions.

Émission enregistrée par téléphone. Nos excuses pour la qualité du son. Et à nouveau MERCI à ANA pour son travail.

Dans son œuvre des thèmes forts comme celui de l’Orient et l’Occident, celui de l’interculturel, celui de la femme, celui plus subtil de la politique et du politique.

Voilà un écrivain de renom qui reste simple ,humain et parle de l’amour comme énergie fondatrice de la vie. Venu du désert, ce Bédouin ne cesse d’être en humanité.

Bien de récompenses. Et d’autres seraient oh ! combien justifiées. Un jour, l’Académie française ?

Voilà un écrivain, d’origine algérienne, qui recours au français pour écrire, dont la lucidité est forte, mais l’espoir encore plus. Précisons que Yasmina a vécu à un moment à Aix-en-Provence.

De lui : Le malheur déploie sa patrie là où la femme est bafouée.
N’est jamais seul celui qui marche vers la lumière.

Michel Bernard, octobre 2014

Première partie

Deuxième partie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 × 1 =