NOTE 10 : GORTZ André

UN PENSEUR POUR LE XXIe SIECLE
Sous la direction de Christophe Fourel
Nouvelle édition augmentée
La Découverte poche, 2016, 278 p.

1- L’AUTEUR.

Andre GORTZ
1923-2007.
Un parcours de vie qui résonne sur son œuvre. Il est considéré comme le fondateur de l’écologie politique en France. Il est aussi penseur du social et du lien collectif. Jean-Paul Sartre et Ivan Illich ont particulièrement influencé sa propre pensée.

Petit commentaire :
Une introduction de qualité à l’œuvre d’Andre GORTZ.
ONZE auteurs et SIX textes d’André GORTZ.

2- L’OUVRAGE.

Présentation
Puis SIX contributions :

1-Itinéraire d’un penseur.
2-De Kay à Dorine.
3-A. Görtz, pionnier de l’écologie politique.
4-L’analyse « gorziznnz » de l’évolution du capitalisme.
8-Emploi et travail..
5-E. Görtz et l’économie distributive..
7-A. Görtz et le temps choisi.
8-De la sphère autonome à l’allocation universelle.
9-André Görtz écrit à D.
10-Görtz-Negri, le débat continue.

Puis SIX textes d’André Görtz.
Et Repères chronologiques et bibliographiques.

3- COMMENTAIRES

Pour penser le XXIe siècle, connaitre les travaux d’André GORTZ est indispensable. Autodidacte, besogneux au sens noble du terme, un parcours atypique dont ses prénoms et noms successifs témoignent. Philosophie, mais plus. Son œuvre à divers égards est prophétique. Ecologie politique, travail critique du capitalisme… sans oublier des réflexions sur l’individu.

Les Textes D’A. Görtz sont très précieux.

Pour compléter cet ouvrage de qualité, un autre livre audio André GORTZ, Vers la société libérée, TEXTUEL, 2009. La voix d’A. Görtz est très appréciable pour mieux le comprendre.

4-QUELQUES CITATIONS.

  • “Comment repenser la notion de progrès ? Comment conclure un contrat sur le futur sans sacrifier les générations actuelles ?”  p. 1 1.
  • “Le capitalisme s’éffondrera quand on cessera de croire en son immortalité. ”  A. G. , p .14
  • “Sa condition de « métis inauthentique » la place dans une recherche éperdue du sens de son existence.” p. 19
  • “J’ai appris que je n’aurai jamais fini de recommencer, que ma terre est cette feuille blanche, ma vie l’activité de la couvrir… Ecrire, partir chaque fois pour tout dire et recommencer aussitôt après par ce que tout reste toujours à être dit.” A.G, p.  23
  • “Le vieillissement d’une personne est toujours un « vieillissement social. » ” p. 26
  • “Il va plus que ne jamais placer au cœur de sa réflexion théorique la question de l’autonomie de l’individu.” p. 28
  • “Il rétablit brillamment la valeur d’usage sur la valeur d’échange qui renforce toujours plus la domination du système capitaliste.” p.  29
  • “Je me vois comme un philosophe naufragé… Je ne comprends pas la philosophie comme créations de grands systèmes philosophiques, mais comme la tentative de se comprendre, de se découvrir, de se libérer de se créer.”  A.G., p. 35
  • “Il perçoit dans les replis du présent, les germes des possibles pour l’avenir, dès lors que l’on fait le choix d’en tirer parti.” p. 37
  • “L’homme est un être qui a à se faire ce qu’il est.” A.G, p. 24
  • Un être ne peut se comprendre se libérer répondre de soi que dans la mesure où il a conscience de se produire soi-même ; où il se vit comme sujet de son existence.” A.G., p. 260
  • “La libération ne peut résulter que d’une praxis qui se revendique elle-même comme liberté. On ne peut être contraint de se libérer.” A.G., p. 263
  • “Éliminer l’aliénation , c’est créer des situations où chacun pourrait reconnaître les résultats de sa collaboration sociale et son travail même comme effectués et voulus par lui. Donc autodétermination de la collaboration dans ses objectifs, ses résultats et son déroulement.” A .G .,  p.  261
  • “Soit davantage d’auto organisation et d’autoactivité microsociales, soit le renforcement de l’oppression et l’aliénation sociale.” A.G.,  p. 264
  • “Nous allons vers de rudes épreuves… il nous faut réfléchir sérieusement à des alternatives radicales.” A.G., p. 267

Pour Penser et Vivre au XXIe siècle, l’œuvre d’André Gortz est riche. Ce mélange autodidacte, parcours de vie et contributions modestes et audacieuses, rigoureux , exigeant et nuancé est selon moi un apport irremplaçable. Comme j’apprécie beaucoup la devise d’un éditeur New-Yorkais, cette position d’un éditeur,  “Je ne publie pas les livres, je publie des auteurs !” Et André GORTZ : Quel auteur !

Michel BERNARD, 08/2019