Vendredi 17 Avril 2020 : Voyage en Cécité.


Emission / vendredi, avril 17th, 2020

Avec le concours d’Agora Cote d’Azur 94 MHZ

Vendredi 17 avril 2020. Note N°17
Emission conçue et animée par Michel Bernard

Vendredi 17 Avril 2020 : Voyage en Cécité. Première partie.
Vendredi 17 Avril 2020 : Voyage en Cécité. Seconde partie.

Voyage en Cécité.

Le titre de cette émission a été choisi par Hervé Cochet.
Emission enregistrée à distance avec un téléphone fixe et un téléphone portable. D’où une qualité moyenne du son. Mais nous avons tenu à la conserver ainsi.
Nos excuses pour un certain désagrément d’écoute.

Cécité cela signifie on ne voit pas. Mais, aussi, à ne pas oublier, aveuglement de l’esprit… secret… invisible.

J’ai rencontré Hervé dans les années 90. Lors de sa soutenance de mémoire de Master, j’avais été impressionné par l’originalité et la qualité de sa contribution ; Je lui propose de faire publier ce travail. Ce qui sera fait après un travail complémentaire : Complexité en formation. Défi… Diversité… Dérive.
Herve Cochet. Éditons l’Harmattan. 1996. 255 pages.

Ecoutez Hervé nous parler.
Du handicap.
De son parcours.
De sa direction de l’institut unique qu’il a dirigé.
De sa vision du monde.
D’Edgar Morin. Quel hommage ! Quelle belle formule que de parler de la complexité comme pensée de la liberté !
De la création dans sa vie. Et là, du rôle de l’improvisation en pensée comme en musique.
De la rencontre.
Du penser et le l’agir.
Et de tant de thèmes !

Le tout a pour fondement une pensée en mouvement, en train sans cesse de s’enraciner. Chercheur, explorateur, thérapeute -qui prend soin de- sans oublier d’être poète.
Lisez et relisez son ouvrage sur la complexité.

En voici trois brefs extraits :

“Chaque situation révèle :

– Un éventuel handicap
– Sa valeur qualitative
– Son mode de régulation pour les stratégies requises
– L’état motivationnel instantané
– Les potentiels soudainement actualisées
– Les finalités de l’ensemble

Tout fait étant déjà en soi une idée. L’agir porte dans chaque geste. La pensée devenue substance en action, en gestes.”

Une rencontre est une prise de risques
Une rencontre contient des contraintes
Une rencontre appartient à l’imprévu.”

En ces temps incertains en tout, Hervé nous offre un autre regard. Celui qui ne voit plus nous invite à regarder ce que nous avons oublié, délaissé, rejeté ou ce que nous n’avons pas encore exploré.

Lors de la parution de son premier ouvrage en 1996, Il m’adresse un livre avec cette préface :
” Vous avez surgi du fond d’une pièce ! Et vous avez fait surgir cela de moi”
Alors Hervé je vous réponds : par ce qui surgit de vous, vous contribuez à ce que j’existe sans cesse plus et mieux .
Comme vous, je ne connaîtrai jamais les résultats de ce que je sème. Mais j’ai l’espoir, comme risque, que cela contribue à du vivant merveilleux.

Nous retrouverons Hervé à la rentrée 2020-2021 en Lozère dans son village pour une nouvelle émission lors de la sortie aux Editions l’Harmattan de son prochain livre (plus de 800 pages).

Puis, un jour, je l’invite à écrire un ouvrage au même titre que cette émission : Voyage en cécité.

Nous avons tant à apprendre de son regard pour dépasser notre aveuglement.

Merci Hervé, au nom de tous les auditeurs.

Musiques choisies par Hervé :

  • Olivier Messiaen, Turangalila Symphonie, partie 6 Jardin du sommeil d’amour.
  • JS BACH, concerto italien piano, partie 2, adagio.

Michel Bernard. 17 04 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 + 4 =