Chemin faisant n°33 – De la géopolitique, Mars 2024


Chemin faisant / dimanche, mars 3rd, 2024

Chaque mois, chemin faisant 
vous propose une réflexion 
sur la vie, sur notre vie

De la géopolitique

Notre époque exige une lecture géopolitique de notre monde, car temps espace et politique interagissent de façon complexe.

Trois zones majeures  très sensibles :

  • CHINE / ÉTATS UNIS 
  • L’UKRAINE avec l’invasion de POUTINE.
  • ISRAËL ET LA PALESTINE. Si le terrorisme doit être dénonce et combattu ,la souffrance incroyable imposé à un peuple n’est pas supportable pour atteindre partiellement et provisoirement des rebelles.

Et pour le monde des ramifications qui s’amplifient.

Il y a affrontement de dictatures et de démocraties molles et inaptes à faire face.Entre les deux, certes des variantes. Dans ce contexte, alliances de dictatures et usage croissant pour les combats, de fausses nouvelles et d’armes  connues et aussi nouvelles. Dégâts humains  physiques et psychologiques incroyables .

Dans ce contexte aussi l’ONU de plus en plus perte autorité. Dans ce contexte aussi, rôle ambigu de certains médias et de plus en plus entre sur et sous information, difficulté de s’informer.

 Où allons -nous?

  • Domination des dictatures puis un combat entre elles?C’est possible mais pas acquis.
  • Des guerres dispersées et sans issues? Avec des extensions .Cela est.

Pour l’Ukraine , aller maintenant  vers une négociation est-il possible ?

Vers une paix profonde et durable?Alors cela exige le respect du territoire ukrainien dans sa totalité,le retour immediable des enfants «volés» l’annulation du pont et le paiement des conséquences terribles de la guerre, sachant que l’humain abîmé, mutilé n’a pas de prix .

Vers une paix partiellement avec des garanties internationales: est-ce possible avec Poutine?

 Ce jour, en France, lors de la réunion internationale sur l’Ukraine. Parler alors de livraisons d’armes non respectées et d’ actions humanitaires relèvent du rustines. Des enfants volés et manipulés ? Insuffisant.

Des actes forts , fermes sont plus que jamais nécessaires. Venant d’où ? Du politique? Elle devient de moins en moins crédible.

De la diplomatie? Incomplet. Du militaire? Incomplet. Du spirituel? Insuffisant. Du peuple? Oui un chemin à travailler dans un ensemble pour résister

Au sens fort, la culture

Sensibiliser, éveiller, réveiller… S’engager. Sans oublier toutes les dimensions de la situation, conforter le peuple dont le rôle est déterminant

Comment? Voici une proposition :

Ce lundi a lieu à Paris une réunion. Alors que le FRANCE offre un lieu pour une cite de l’Ukraine, pays et peuple de résistance et d’espoir. Chaque français peut y participer pour un euro. Des liens sont mises en œuvre avec des médias et l’Unesco et des actes réguliers. Travailler pour que les pays européens aillent dans le même sens.

Il faut aussi des leaders et des héros. Être lucides d’où nous venons  et déterminés là où nous décidons d’aller. Si une négociation profonde est impossible. Si la guerre est sans issue en soi.

Si la disparition de Poutine est écartée et qui prouve que cela suffirait ? Alors une résistance sans faille de toute l’Europe est indispensable. Elle est plurielle et donc outre le politique et le militaire, elle intègre les autres dimensions dont le peuple.

LE COURAGE DE TOUS.

Faire face courageusement à cette guerre absurde et qui met en cause notre devenir. Cette guerre nous provoque : quel devenir ensemble voulons-nous? Le monde attend notre réponse car elle concerne aussi le débat démocraties /dictatures.

Oui, l’être humain est acte ou il n’est rien.

Je suis prêt  et à l’écoute pour agir  et AGIR.

Michel Bernard  2024 26 02 2024

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 + 2 =