Lettre de mon Village 6


Cabris / mercredi, décembre 25th, 2019

Cher ami

Vient le temps de l’hiver. En fait un moment plein de symboles ; une période que j’apprécie particulièrement.
Certes l’ hiver ici est la saison la plus froide .Et le mot est utilisé au figuré comme symbole de tristesse.
Hiverner…Hivernage…hivernale
Période de retrait, de distance Et aussi de préparation.
Période marquée par quatre événements. :

  • Le solstice d’hiver.
  • La fête des lumières
  • Noel
  • Nouvel an

Le solstice d’hiver. Il ouvre la phase ascendentale du cycle annuel. Les jours rallongent. La lumière lentement s’amplifie. Renaissance, enfantement, gestation.
Oui au delà le froid, l’ hiver c’est cela pour moi.
Ça et là fleurissent des fêtes des lumières. Espoir… beauté… solidarité.
Noël, histoire merveilleuse d’un enfant, de son père et de sa
mère. Etoile… bergers… Mages. Mais nullement question de la famille élargie!

Nouvel an. Passage chronologique dans de temps. Nous allons vers 2020…chiffre aussi chargée de symbole.

Un Noel en simplicité avec Ana.
Un nouvel an probablement seul.
Dans ce contexte, des gens proches sont loin et des gens loin sont proches. Par lettres, par sms, par mails, par téléphone ; Quelques mots, une voix..
Le regard que nous portons sur et dans cette période est révélateur.

Pour certains, tristesse comme si la beauté, l’émerveillement de l’humanité n avaient plus de prise sur eux.
Pour d’autres, c’est avant tout le rituel des cadeaux, des repas et parfois de séjours lointains. Pour d’autres , c’est seulement quelques conventions mais sans chaleur ,sans émotion. Pour d’autres enfin, c’est une période magnifique où l’émerveillement, les symboles se mélangent pour nous inviter à la tendresse, à la bonté, à l’amour ce mot si abîmé et cependant si porteur d’espoir et d’espérance.
Moment intime où l autre est accueilli pour que je sois moi-même encore plus.

Je me souviens, adolescent, avoir écrit une pièce de théâtre : Emmanuel, celui qui vient.

Cette année, j écrirai un conte pour les enfants d’abord, mais pour tous.

Alors que je termine cette lettre, je viens de revoir le film MISSION. Je décide que sa musique et celle du film LE CERCLE des POÈTES DISPARUS
accompagneront mon départ.
Oui la lumière luit dans des ténèbres et les ténèbres ne l’ont pas étouffée
Oui L’amour vrai, et le Nouvel Esprit Éducatif peuvent éveiller, entre- tenir l’intimité profonde là où ce que nous séparons trop souvent est harmonie fragile mais énergie pour l’humanité.

Apres ton voyage en Afrique, tu vas passer cette période en montagne dans la neige.

Extraordinaire décor. A toi , à ta femme, à ton fils qui part en coopération
internationale pour un an, à ta fille médecin de campagne (j adore cette expression qui fait surgir en moi le médecin de mon enfance) Tous mes vœux de bonnes heures et de bonheur.

Michel Bernard. N° 6

12 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 2 =