Emission du 24 mai 2019


Emission / samedi, mai 25th, 2019

Émission conçue et animée par Michel Bernard

ÉCOUTER la MER

Nous souvenir que l’océan mondial est de plus 70 % de la surface du globe. Cinq océans et plusieurs dizaines de mers.

Un enjeu déterminant pour l’humanité.

La mer c’est une pluralité de regards, d’écoutes, d’analyses, de résonnances.

Cette émission en direct avec Anne-Denes MARTIN, universitaire, romancière, poète…

Son parcours, ses travaux, ses ouvrages, sa culture sont uniques à propos de la mer.

Elle est habitée par la mer.

Elle réside dans l’Ouest de la France ; hommage au passage à la Bretagne.

Elle est, selon moi, une des personnes les plus compétentes pour cette émission.

Je vous invite à lire ses ouvrages et celui qui paraitra à la rentrée : On n’arrête pas la marée.

Dis-moi où va la MER et je te dirai où va la TERRE.

Ne pas oublier aussi pour mieux comprendre le monde : Luigi PIRANDELLO.

Il écrit en particulier :

«  J’ai oublié de vivre ; ma vie…je ne la vis pas…je l’écris. »

Et si nous, nous écrivions avec notre vie pour mieux la vivre, pour exister ?

Il est un de ces très nombreux auteurs dont nous ne pouvons parler par manque de temps, mais qui continue à mieux nous aider à comprendre, lui qui a écrit, aussi «  On croit se comprendre ; on ne se comprend jamais »

De la MER aux MÈRES passons à la fête des mamans.

Très belle fête à toutes les mamans, à celle qui nous a mis au monde, dans ce monde.

Pour la fête des Mères, ce texte si beau, si émouvant, lu par Ana.

Il vient d’Afrique.

Il est extrait d’un très beau livre qui paraitra à la rentrée : ODE à la BIENVEILLANCE, Alexandre SATTLER, Éditions HORIZONS.

Nous y reviendrons à la rentrée.

Voici les deux musiques choisies par ANNE

  • En entrée : “Loguivy de la mer”, chanté par Anne Vanderlove. Les paroles et la musique sont de François Budet
  • 2e musique : de Benjamin Britten : “Quatre interludes maritimes”, extrait de son Peter Grimes.

Les deux musiques se trouvent sur You Tube.

N’oublions JAMAIS la MER.

Pensons TOUJOURS à notre mère, à notre maman.

Pour vivre dans ce monde à ce moment de l’histoire.

Michel Bernard le 25/05/2019

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =