Chemin faisant n°14 – Mai 2022


Chemin faisant / jeudi, avril 28th, 2022


Chemin faisant
Chaque mois, chemin faisant
vous propose une réflexion
sur la vie, sur notre vie

 DE LA RESONNANCE

Pour caractériser le monde, des auteurs choisissent un mot. Ainsi, par exemple

Karl Marx  Aliénation

Max Weber  Désenchantement

Gerg Lukacs Réification

Albert Camus  L’absurde

Zygmut Bauman  La société liquide

Edgar Morin  Complexité

Hartmut Rosa  Accélération.

Pour caractériser une contribution majeure, des auteurs choisissent aussi un mot. Voici trois  exemples :

Boris Cyrulnik  Résilience et le laboureur

Axel Honneth  Reconnaissance

Hartmut Rosa Resonnance.  Pour cet auteur, outre la reconnaissance, les humains ont besoin d’entrer en relation réciproque avec le monde.

Selon moi, cette notion de résonnance est musicale, proche de vibration. Elle se situe par et au-delà les mots. Elle implique tout l’être. La voie de la résonance prolonge la reconnaissance, nous fait entrer en réciprocité avec nous. même, avec l’autre, avec  la nature et le monde.

Ainsi, nous dit Hartmut Rosa, nous ne sommes pas aliénés. Et il met en valeur QUATRE éléments :

  • Nous sommes affectés, touchés.
  • Nous répondons à cela  dans une relation autonome et j’ajoute solidaire conviviale. 
  • Nous nous transformons.
  • Mais jamais la résonance par la contrainte. J’ajoute en s’apprivoisant.

Cet auteur qui a effectué une critique du temps social, nous indique là des éléments pour un chemin de renaissance. Et il converge vers des poètes.

Nous disposons d’analyses de qualité  pour mieux construire notre propre analyse. Maintenant, il y a aussi des petits cailloux pour indiquer le chemin.

Avec  lucidité, volonté labeur, courage voulons-nous répondre à ce nouveau monde qui surgit en tout visiblement pour une renaissance sans précédent ?

Michel Bernard. Mai 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
10 − 9 =