Lettre de mon village – Mai 2022


Cabris / jeudi, avril 28th, 2022

                                                   Cher ami;

Dans ce lieu si simple si beau si calme où je vis, je ne cesse d’écouter et de regarder le monde.

Dans le contexte français et mondial actuel, je note à la télévision des suites de commentaires sans fin dont le centre de gravité est trop souvent le journaliste. Trop de commentaires, trop de commentaires ou futiles ou moralisants. Il en résulte un certain dégoût. Comme je plains ceux qui vivent avec la télévision quasiment toujours ouverte.

Puis par ailleurs, la musique choisie et l’écrit. Là les livres. Je choisis régulièrement des livres. Quelle richesse! Quelle nourriture ! Quelle leçon de vie !

RICHESSE. Tout au long de ma vie depuis  la reprise de mes études, j’ai constitué une bibliothèque. Richesse par sa diversité et le nombre de livres.

NOURRITURE. Sur des sujets très variés, je puise une nourriture qui est devenue aussi indispensable que la nourriture du corps.

LECON de VIE. Traces si fragiles de sa vie, les livres produits se réveillent si un humain s’en nourrit. Je pense à des amis qui ont tant écrit qu’ils l’ont fait parfois, il me semble, au détriment de vivre ?

Pour moi, écrire est un acte majeur et quasi sacré. Mais écrire est fait pour mieux vivre et non pour remplacer la vie.

Je suis touché par ce commentaire de Louis Lavelle : «L’écriture parle à l’âme plutôt qu’au corps et n’a pour fin que la contemplation.» 

C’est pourquoi dans la gamme de ceux qui écrivent, je suis très attentif à ceux qui relient leur vie et leur écrit. Je suis réservé à ceux qui écrivent des contributions fortes au détriment parfois de leur vie et aussi parfois dans un sens quasi opposé à leur vie. Je suis méfiant à ceux qui écrivent pour éviter de vivre.

J’apprends à l’instant qu’un ami brillant en parole et en écrit se meurt dans un EPHAD. Dans la tristesse.

Que deviens-tu?

Un voyage à Paris est prévu en mai. Bonheur de te revoir et d’échanger, sans oublier un repas partagé.

Fidèle amitié.

Michel Bernard. Mai 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
28 − 2 =