Chemin faisant n°26 – Août 2023


Chemin faisant / lundi, juillet 31st, 2023

Chaque mois, chemin faisant 
vous propose une réflexion 
sur la vie, sur notre vie

  DE LA CONVIVIALITÉ

Regardant la télévision, écoutant la radio, lisant des médias, sauf exceptions, je suis impressionné par l’absence de certains sujets ainsi que trop souvent par la médiocrité des apports.
Sans oublier les fausses nouvelles et ce qui manque. De plus en plus, je renonce parfois à regarder,à écouter, à lire.
Quant aux livres, ils sont trop souvent mono dimensionnels, trop longs et parfois peu lisibles. Un travail de vulgarisation et de synthèse est plus que jamais nécessaire.
Pas de boussole sans information, sans savoir, sans connaissance.
En plus, en permanence, un esprit de recherche, un esprit critique et créatif.

Et la convivialité concrète, vivante au quotidien,donc aux niveaux micro, méso et macro.
«Sans convivialité, nous dit Illich, la vie perd son sens et les hommes dépérissent».
Ce mot de convivialité demande d’abord une exploration .Il y a le goût des réunions joyeuses et festives, convier, le convive et tant d’autres nuances. De la courtoisie, la notion prend un sens philosophique large et fondateur.

Ivan Illich y consacre un livre La convivialité.
Il étudie la convivialité à notre époque.Il écrit en particulier:
« Conviviale est la société où l’Homme contrôle l’outil ».

Au niveau macro,(national et international) peu de traces fortes de renouveau et de renaissance. Cependant en observant bien, on en trouve.

Exemples:
– Église catholique. En France si le nombre de croyants diminue, si le nombre d’églises vendues augmente, des mouvements révèlent d’autres formes de chrétienté.

-Sur le plan international,des expériences originales de vraie coopération internationale.
Au niveau méso, les actions sont diverses et nombreuses mais trop peu connues.
Un exemple: dans des villages, des coopératives se créent et des habitants animent boulangeries et bistros.
Au niveau micro, les actions sont nombreuses et diverses. Elles révèlent de nouveaux apprentissages de convivialité et de solidarité.

Face à un monde qui disparaît et à un autre qui surgit,la convivialité comme valeur et sens renaît
Certes tout cela est insuffisant et fragile, mais cela est.
Des rencontres sur les possibles et les souhaitables se développent. Tous les médias devraient disposer d’une rubrique régulière en ces domaines.
Et pourquoi, par exemple, ne pas imaginer que la chaîne France 5 devienne Univers-cité?
Lucide sur l’évolution du monde, il convient aussi d’être habité par l’espoir. Pas d’espoir sans risque et sans courage.

Et conscient, ne désespérer en rien.

Michel Bernard. Août 2023

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 − 1 =