Chemin faisant n°7- Juillet 2021


Chemin faisant / lundi, juillet 26th, 2021

Chemin faisant
Chaque mois, chemin faisant
vous propose une réflexion
sur la vie, sur notre vie

                 En ce quart du XXIe siècle, la démocratie pose des problèmes. Ce pluriel est évident. 

– Abstention record lors d’élections.

– Formes désuètes et à refonder.

– Questions majeures comme celle-ci : Permet-elle d’assumer le long terme ?

– Rôle de certains médias.

– Usages technologiques.

– Des corruptions.

– Comparaisons impensables comme le recours à Hitler, à la dictature, à l’étoile jaune. Se souvenir de G. ORWELL! Etc. 

Dans un contexte dit démocratique, la politique est bafouée, non crédible et le politique est oublié. Pouvoir, autorité, éthique, citoyen, élections, régulation… sont à revisiter.

Avant tout, un temps d’écoute, de dialogue de réflexion pour mieux appréhender la complexité et le penser – agir autrement. Relier : esprit, enjeux, défis, modalités, formes et régulation.

Face aux dictatures, aux démocratures, une autre démocratie est une ardente obligation pour ancrer la confiance et engager le long terme. Le temps des urgences et des rustines est devenu dangereux. 

Dans cette perspective, relire des ouvrages comme Le Prince de Machiavel, lire certains ouvrages contemporains. Échanger, débattre, proposer, s’engager. Une fois de plus dans l’histoire une minorité au début s’impliquera.

Dans cette perspective, chacun est concerné et les enjeux touchent tous les niveaux (familles, écoles, universités, entreprises, communes, régions, états, religions, monde, cosmos)

Il est intéressant de discerner par exemple quatre formes de démocratie : démocratie représentative, démocratie sociale, démocratie participative, démocratie contributive(1). Il convient aussi de les comparer et de les articuler.

André Malraux aurait dit: « Le XXIe siècle sera spirituelle ou ne sera pas. »

Nous pouvons dire aussi : « Il sera une démocratie réinventée ou sombrera tragiquement. »

Sachant que les deux propositions sont reliées. 

Voilà l’un des défis majeurs du XXIe siècle, qui ne peut faire l’impasse sur le Nouvel Esprit Educatif.

Temps de confusion, temps de décomposition… pour un temps de renaissance.

Car laisser quelques individus en politique, en économie, en forces militaires jouer avec leurs peuples et l’univers serait la pire des lâchetés.

Cette exigence nous permet alors de parler de fraternité.

                           Michel Bernard. 07/2021


1- Ouvrage : THIERRY Dominique (sous la direction de), Ces bénévoles, constructeurs de démocratie contributiveCollection Aurora, L’Harmattan, 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 − 14 =