Emission du 25 avril 2014 Lieux d’écriture et de culture


Emission / vendredi, avril 25th, 2014

Émission animée par Michel Bernard

LIEUX d’écriture et de culture

Pour cette émission, nous avons choisi trois lieux :

  • Sanary-sur-Mer (83)
  • SAORGE (06)
  • CABRIS (06)

Les trois maires ont été invités ; deux se sont excusés : Cabris et Saorge.

Sanary-sur-Mer, « perle rare du sud ». Cette ville de 16.000habitants est, selon nous, un lieu magique autour de son port. L’histoire et l’espace y sont en permanence valorisés. L’entretien avec F. Bernhard, maire depuis 1989 et qui vient d’être réélu, est un témoignage qui se suffit. S’inscrivant dans la durée, il fait du budget de la culture son premier budget. Soucieux de ses origines, indépendance d’Ollioules en 1688, Sanary est ouvert à la culture dans ses différentes approches. C’est en 1890 que Saint-Nazaire prend officiellement le nom de Sanary.Soucieux du site, de l’histoire, du calme, de l’écologie, des travaux et des actions se poursuivent. Cette ville est festive et son charme vous envoûte.

Cf. www.SANARYSURMER.COM

Et aussi, parmi bien d’autres ouvrages :

  • Sanary-sur-Mer, passionnément…, Les Éditions ARIS
  • Fresques de lumière: Église de Sanary-sur-Mer
  • Sanary-sur-Mer. Carnets d’un ethnologue, Thalia Éditions

Durant l’entre deux guerre, Sanary devient lieu d’exil de nombreux intellectuels allemands et autrichiens, fuyant le nazisme. Des ouvrages comme SUR LES PAS DES ALLEMANDS ET DES AUTRICHIENS EN EXIL à SANARY 1933-1945…où ça et là dans la ville, la mise en valeur de leurs passages rendent hommage à cette époque.

Jacques-Yves Cousteau y a séjourné. Sanary s’est vu attribuer la Croix de Guerre 1939-1945.

C’est aussi à Sanary qu’Aldous HUXLEY (romancier et essayiste anglais : 1894-1963) a écrit LE MEILLEUR DES MONDES. Comment oublier ces extraits ?

Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes….Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle… On mettrait la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux… L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité pour ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau… Il est très facile de corrompre un individu subversif ; il suffit de lui proposer de l’argent et du pouvoir…

Lieu d’écriture et de culture, Sanary-sur-Mer l’est toujours. Jo DECHIFFRE, président de l’association passions d’auteurs en témoigne. cf. site www.passionsdauteurs.com)

Et en juin, nous vous parlerons de la belle renaissance de la Librairie LA GALERIE

SAORGE. Quel merveilleux village dont l’architecture médiévale est particulièrement intacte. En 1793, il y avait 3.100habitants. À ce jour, 450 ! Surplombant la vallée de la ROYA, il est aussi à la quasi-intersection de deux vallées : celle de la Bendola, une des plus sauvages vallées des Alpes Maritimes et la vallée du Caïros naguère potager et vignoble des Saorgiens.

Ce village, qui redevient français par référendum en 1860 (605 votants ; 605 oui) à lui seul mérite le voyage.

Mais il y a plus ! Son monastère, fondé en 1633 est désormais monument historique. C’est, selon nous, désormais la plus belle résidence des 19 de la région PACA. Elle reçoit chaque année environ 60 résidents (écrivains, artistes, scénaristes, traducteurs et compositeurs de musique). Elle organise de nombreuses activités culturelles (cf. site : http://saorge.monuments-nationaux.fr/). Et ce lieu se visite aussi.

Estelle ARNOULT, collaboratrice de Bernard Le MAGOAROU nous présente cette résidence dans un entretien. Précisons que Bernard est administrateur de Fréjus, La Turbie, Saorge, Le Thoronet et désormais le Fort de Brégançon.

CABRIS. Dans le pays de Grasse, à 550m d’altitude, ce village de 1500 habitants est parfois nommé LA BELLE ENDORMIE ; non sans raison ! Certes il a globalement conservé son architecture. Il est encore plus beau la nuit vu de la route qui descend de Saint Vallier .Il a aussi conservé son grand pré qui lui permet d’être le seul village à accueillir chaque année le cirque GRUSS. Mais pourquoi ne valorise-t-il pas plus son passé, y compris néolithique, son site et son histoire ?

Sa population était de 1800 habitants en 1793 …de 316 en 1926. Au XXIe siècle, il accueille de nombreux écrivains et artistes ! Il y a là un moment historique bien trop oublié. Ce village sera-t-il un jour le village aux sept fontaines lui qui a connu la rareté de l’eau ?

Comme témoin, nous avons sollicité Kristian, dessinateur humoriste, reconnu en France et à l’étranger ;(cf. site http://www.kristian-cartoon.com) (1) et aussi face book : kristandessinateur. Nous l’avons rencontré sur la place du village où il vient régulièrement. Chez Nicolas, une figure et aussi un témoin du village. KRISTIAN maintient sur cette place la tradition de nombreux artistes et écrivains. Va-t-il bientôt par sa présence faire renaitre ce lieu d’échanges et de convivialité ? Avec les restaurants, le fameux chemin Saint-Jean qu’André Gide, sa fille, A. de Saint-Exupéry, sa mère Marie, Albert Camus, Jean Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Georges Friedmann et tant d’autres ont parcouru ! Sans oublier La libraire presse, au début du chemin Saint-Jean, où chacun peut commander des livres et les recevoir dans un délai très performant.

En marge de cette émission, nous avons lancé l’idée suivante :

Soit dans un village ou une ville, soit pour une communauté donnée ex Pays de Grasse : mettre en valeur les ouvrages et les musiques produites localement. Si nécessaire lorsqu’il n’y a pas de galeries, toutes les formes d’art. Dans un lieu donné, en permanence, mais aussi lors de marchés, de fêtes, des échanges pourraient se créer entre auteurs, lecteurs et admirateurs. Sans oublier les dédicaces immédiates !

Et nous avons eu déjà des échos positifs ! Mais, en cela aussi, la ténacité s’impose.

M.B. le 27 avril 2014.

(1) KRISTIAN est en mai au japon pour trois expositions. Du 14 février 2015 à septembre 2015, au musée Peynet à Antibes, il présentera une rétrospective de son travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 + 19 =