Emission du 30 mai 2016


Emission / lundi, mai 30th, 2016

Les cris de la terre et de la nature

Avant tout hommage au mot paysan, celui qui habite le pays, celui qui habite la campagne et cultive la terre.

Qui ne vient pas de ce monde, de ses valeurs, de cette culture ?

En 1967, Henri Mendras publie un livre au titre audacieux LA FIN DES PAYSANS. Livre réédité dans la série essais collection livre de poche Babel. La thèse d’Henri Mendras est celle-ci :

La France a vu disparaître une civilisation millénaire constitutive d’elle-même et depuis il reste dans les campagnes des agriculteurs producteurs obéissant aux règles du marché et de la technique. Un diagnostic qui reste d’une grande actualité.

Entre la fin du monde des paysans d’hier, entre les agriculteurs salariés prisonniers de conditions de production et de vente SURGISSENT des renaissances.

Mais la crise est mondiale. Un exemple parmi tant :

En INDE, 250.000 agriculteurs se suicident chaque année à cause des OMG de MONSANTO

Un autre exemple : le rachat de terres par des pays étrangers (Afrique, France…). Drame mondial aussi en ce domaine.

Il y a certes le débat de nourrir les habitants de la planète, mais il y a AUSSI le débat qui est lié à la terre, à la qualité, au respect du biologique et donc du vivant. Aux paysans.

Des réponses existent. Elles demandent des résistances et des initiatives de chacun, de tous.

AVEC LES PAYS du MONDE, un autre ouvrage passionnant à lire.

Partir des problèmes de vécus pour entrer en lecture est un chemin primordial. Les ouvrages sur le monde paysan et sur la nature sont très nombreux.

  • Il y a d’abord les grands classiques qu’il convient souvent de relire(ex: Les paysans, Honoré de Balzac ; ou encore Jean Giono ; ou tant d’auteurs!)

Puis il y a des livres de base sur le domaine (exemple comme auteur : Pierre Rhabi).

  • Ce soir deux choix
  • La fin des paysans, Henri Mendias, Collection livres de poche, Babel, 1984.
    Il comprend une postface de l’auteur fort intéressant ;
    Ouvrage majeur de l’auteur, sociologue français qui nous a quittés le 05/11/2003.
    Ouvrage majeur sur le monde paysan.
  • Avec les paysans du monde, Ouvrage collectif, Les auteurs sont des spécialistes connus, de tous les continents, commandez à Marc Olivier. Les Arnauds, 38220 Saint-Jean de Vaulx.

À noter aussi un livre qui sortira le 1er juin et que nous n’avons donc pas lu :
Gaspard D’ALLENS et Lucile LECLAIR, Les néo paysans, Ed du seuil

À travers et au-delà de la crise qui est mondiale et protéiforme, des renaissances surgissent dans la perspective où le paysan est respecté, respecte la terre et sert l’homme, les hommes, le vivant…

Face aux défis économiques, sociologiques, culturels, psychosociologiques, des réponses concrètes s’esquissent, plus à ce jour micro que macro.

La question initiale du diagnostic est fondamentale. Pour cela, Socrate nous le rappelle dans Phèdre :

« Il n’y a qu’une manière de commencer quand on veut discuter, dit Socrate à Phèdre: Il faut bien comprendre l’objet de la discussion ».

Autrement dit, de quoi parlons-nous ? Là sont le débat et l’écoute réciproques. Car en cela s’écouter est une étape primordiale pour ensuite agir. Agir ensemble. Partir de l’actualité, prendre du recul, effectuer un diagnostic, débattre et agir. Pour ce chemin, la littérature constitue un apport irremplaçable.

Merci à Marian POPA de sa présence et de son apport de flûte de Pan. Il réside à Grasse, Corniche des oliviers.

Merci à Alex et Dominique. Pour Dominique, vous trouverez sur internet des informations complémentaires, dont ses deux lettres au président de la République.

Prochaine émission  :Michel SERRES, Passeur pour le XXIe siècle.

*1942 «La corruption de la parole et de l’écriture est la marque de toutes les autres corruptions.»
Louis LAVELLE 1883-1951

*2010 « La renaissance de la parole et de l’écriture est témoignage de toutes les autres renaissances »
Michel BERNARD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 + 18 =